Traducteur Translator Traductor مترجم Übersetzer Переводчик

dimanche 24 mai 2009

Au fil du Nil Jour 2

Cet après midi repos sur le bateau. Nous admirons le Nil et la vie qui l'entoure en attendant la visite du sanctuaire du dieu crocodile : Sobbek.

On peut y voir des femmes qui lavent la vaisselle, des enfants qui se baignent, des buffles qui se rafraichissent et qui se baignent aussi, des hommes qui pêchent,d'autres qui lavent leur voiture, des dizaines d'autres bateaux de croisières et on peut aussi y prendre l'apéro en cabine.

Le Nil est un fleuve d'Afrique. Avec une longueur d'environ 6 500 km, c'est avec le fleuve Amazone, le plus long fleuve du monde. Il est issu de la rencontre du Nil Blanc et du Nil Bleu. Le Nil blanc prend sa source au lac Victoria (Ouganda, Kenya, Tanzanie) ; le Nil bleu est issu du lac Tana (Éthiopie). Ses deux branches s'unissant à Khartoum, capitale du Soudan actuel, le Nil se jette dans la Méditerranée en formant un delta au nord de l'Égypte. En comptant ses deux branches, le Nil traverse le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie, l'Ouganda, l'Éthiopie, le Soudan et l'Égypte. Il longe également le Kenya et la République démocratique du Congo (respectivement avec les lacs Victoria et Albert), et son bassin versant concerne aussi l'Érythrée grâce à son affluent du Tekezé.

Le Nil est la voie qu'empruntaient les Égyptiens pour se déplacer. Il apporte la vie en fertilisant la terre et garantit l'abondance. Il joua un rôle très important dans l'Égypte antique, du point de vue économique, social (c'était autour de lui que se trouvaient les plus grandes villes), agricole (grâce au précieux limon des crues) et religieux. Fleuve nourricier d'un grand peuple, il fut divinisé sous le nom d'Hâpy, personnification divine du Nil dans la mythologie égyptienne.

La crue du Nil, qui avait lieu chaque été et qui apportait le limon noir permettant la culture de ses rives, est restée longtemps un phénomène inexpliqué. C'est de ce limon noir que vient le nom antique de l'Égypte, Kemet, qui veut dire « la terre noire ».

De nos jours, les eaux limoneuses du Nil sont captées et redistribuées sur les terres agricoles grâce aux barrages de Ziftah, d'Assiout, d'Hammadi, d'Esna et surtout des deux barrages géants d'Assouan, l'ancien et le grand barrage, dont la construction dans les années 1970 a nécessité le déplacement de plusieurs temples, dont celui d'Abou Simbel, qui auraient été noyés dans la retenue du lac Nasser.

Vu depuis l'espace, le Nil se distingue nettement par sa vallée verte au milieu du désert.
sources : Wikipédia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire